Éphéméride

Dimanche 23 avril 2017
Semaine 16

113 ème jour de l'année
Fête du jour: Georges

Calendrier
Mairie

4, rue principale
57850 Haselbourg
Tél/Fax: 03 87 08 82 80
Contact par courriel

Maire:
Michel WITTMANN
Secrétaire de mairie:
Anita PFALTZGRAFF


Permanences :
lundi: 17h à 19h
jeudi: 18h à 20h

Galerie photos
Accès restreint
Rechercher
Recherche
 
Fermer

logo_qwant.png

Au néolithique, la situation escarpée de ce site, attire l'attention des hommes. Le nom de Roemerschantze ne doit pas tromper, car avant l'arrivée des romains, à l'époque Hallstatienne (1er âge de fer), ce lieu devient un important établissement fortifié et permanent, sans doute le seul de toute la région de Sarrebourg. La construction du grand rempart au VIIIème siècle avant J.C., à l'entrée du village montre bien le rôle défensif qu'à dû jouer cet oppidum. Ce rempart était prolongé de chaque côté par des remblais rejoignant les falaises rocheuses qui couronnent le sommet de cette montagne, dont les versants tombent à pic dans la vallée de la Zorn et du Baerenbach. Les archéologues pensent, que pour compléter les défenses naturelles, un second rempart circulaire se trouvait à l'emplacement de l'actuelle rue principale.

01fort_romain.jpg

Au sommet, des tessons de poteries, des pointes de flèches, des monnaies, et des tombeaux ont été trouvés; au bas de l'éperon rocheux, fût découvert un vase de la Tène (2ème âge du fer). La population de cette époque habitait dans des huttes primitives et vivait de la culture et de l'élevage. La pêche et la chasse étaient d'un apport non négligeable dans leur subsistance.

En 58 av. J.C., les légions de Jules César déferlent sur toute la Gaulle et en 52, toute résistance est brisée. Haselbourg devient alors un camp romain d'une certaine importance stratégique : il permet de surveiller la voie romaine de la vallée de la Zorn qui dédouble l'axe Argentorate - Divodurum (Strasbourg-Metz) par le Sud et de laquelle un embranchement s'engageait dans la vallée de la Schacheneck, vers la Hoube, permettant de rejoindre la vallée de la Bruche.

La population indigène, " les Médiomatriques ", d'une tribu celtique, durent évacuer, sans pouvoir opposer de résistance. Ils s'installèrent dans les proches forêts et fournirent aux romains, le bois et la pierre, pour la construction des villas sur le plateau lorrain. Ainsi le sommet restera pendant 3 siècles castel romain, tandis que les sommets des alentours virent se développer au 1er et jusqu'à la fin du 2ème siècle cette civilisation dite " des sommets vosgiens ", tant que durera la paix romaine.

A partir du milieu du IIIème siècle, commencent les incursions de peuplades d'Outre-rhin : les Alamans et les Francs, mais pendant l'hiver de l'année 406, le Rhin gelé, leur permet une véritable ruée générale vers l'ouest. L'ancienne civilisation romaine est balayée, et ce qui subsiste sera rasé par le passage des Huns en 451. Clovis arrête l'expansion des Alamans en 496 et soumet l'Alémanie au gouvernement de son fils Théodoric, roi d'Austrasie, résidant à Metz. Ces Alamans (Schwaben : " Alle Männer "), en s'installant apportèrent leur langue et établirent leurs coutumes et leur ordre social. C'est de cette époque que date le dialecte allemand que l'on parle encore aujourd'hui.

Le nom latin ASCHOWA, correspondrait à Haselbourg, au VIIème siècle ; quant au nom de Haselbourg, il proviendrait de la germanisation du mot celte Aïs, qui signifie place forte. Les premières mentions du nom sont : Halbessurt en 1050, Hesselesberg en 1154 puis Hasselburg.


Date de création : 07/02/2014 • 14:35
Dernière modification : 15/02/2014 • 00:00
Catégorie : - Historique
Page lue 1086 fois

 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Antiquité

Mentions légales - Mise jour le : 18/03/2017 - Statistiques  Piwik